Tchouctchoucnougât…

 

Quelle bonne idée a eu la peau lisse de me retire mon permis pendant un bon mois. J’ai eu le privilège de faire partie des vrais navetteurs, les durs, les purs, les vrais, … Ceux qui tapent le sol de la terre battue à – 47° dans un décor « ken loachien ». Ceux qui passent de – 47° à + 32 dans une ambiance surchauffée. Ceux qui doivent se taper la discussion des deux boutonneux sur l’ipoténuse au carré de la tangente verticale. Ceux qui écoutent sans entendre les deux fausses blondes parler de Jonathan et ses incertitudes amoureuses. Ceux qui entendent deux fonctios évoquer la prochaine grève surprise qui n’en est plus une puisqu’ils en parlent. Franchement, c’est divin ce moment de dramaturgie qui consiste à savoir si tu vas avoir une place pour poser ton cul. Si le contrôleur va passer te vendre un ticket toi qui a embarqué dans une gare de m…. J’ai posé la question s’il existait la possibilité d’avoir un tarif debout. On ne m’a pas répondu…

Je dois donc avouer qu’au moins une fois sur 5, je n’ai pas payé « piske » on ne m’a rien demandé. Lalalalère !!!!

De plus, la SNCB a organisé un terrible service catering, c’est Panos partout. Des tartelettes à moitié cuite pour économiser deux minutes. Des pains au chocolat qui se disloque au premier coup de mâchoire. Des jus de fruits « tchernobilien » que tu peux payer en 20 ans. Presqu’aussi cher que chez Gaudron.

 

Comme Test Achats ne fait rien si ce n’est d’apparaître béatement dans les débats dominicaux, j’ai enquêté au péril de mes euros sur le prix de gaufre au chocolat de chez Suzy. Et bien, dans la gare du nord proche de la rue d’Aarschot, on voit dans ces couloirs hollywoodiens, deux machines à vendre qui marche toutes seules. Elles fonctionnent toutes seules voulais-je écrire. A gauche, une machine « ouske » la gaufre coûte 0,8 euros. J’enfile donc mes petites pièces sans me rendre compte que la machine présentait une défectuosité bien momentanée. Même pas « graaaaf », il y a un autre robot juste à côté. Bardaf, la gaufre, elle est passée à 1 euro. Merde alors. Agité par l’affaire, je me précipite la porte à côté « ouske » se trouve un libraire. Je veux acheter une ch’tite revue. La même gaufre est à 1,25 euro. A croire que c’est Sterviel qui fait les prix dans la gare du Nord.

Publicités

Une Réponse to “Tchouctchoucnougât…”

  1. Anne Chaudoir Says:

    J’adore!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :