Un drôle de cas… Daffy.

Depuis tout petit, Daffy Duck me fait rire. Kadhafi aussi finalement. A l’âge où je prends conscience que le reste du monde existe monte sur le trône socialiste un drôle de mec enturbanné, je ne sais pas pourquoi, je l’ai toujours trouvé sympathique. Je n’ai jamais été en Lybie. Je ne connais pas grand chose de son oeuvre.

Le fait de savoir que depuis plus de 6 mois, son peuple se bat pour sa liberté ne me laisse pas indifférent. Alors, je fais comme tout le monde, je furète, je cherche, je zappe, je sourite, … Et rien n’est clair pour moi. Il y a du pétrole. Il y a une alliance dans l’Opep. Il y a des attentats que le Colonel n’a jamais renié.

Et puis, il y aussi ce camping dans Paris. Ses gardes du corps féminines avec un pays où les femmes semblent libres et éduquées. Les quelques amis qui s’y sont rendus ont découvert un pays magnifique mais il n’y a jamais de fumée sans feu.

Un peuple qui est prêt à laisser sa peau pour que le vieux lion s’en aille, c’est que visiblement, il y a un gros ‘blème. Je suis en demande d’explications sur la Lybie. Que va-t-il se passer ? Qui cherche à s’allier pour conquérir l’or noir ?

Merci de vos infos.

Et nous, en fait, quand est-ce que l’on se bouge le cul pour démonter le dangereux système politique qui va nous conduire vers l’abîme beaucoup plus vite que l’on ne pense.

Publicités

Une Réponse to “Un drôle de cas… Daffy.”

  1. Pascal Fuks Says:

    Ce type est manifestement un fou dangereux, mais qui ces dernières années ne faisait « plus que » du mal à son peuple (en tout cas, à ceux pas d’accord avec lui).
    Ce qui fout les jetons, c’est que dans tous les reportages sur les insurgés, on n’entend que « Allah wakbar » dans la bouche de ceux-ci. Ca a quand même de furieux relents de révolution « Iranienne ».

    Quant à répondre à ta dernière question, on ne devra pas attendre longtemps. Le « futur » gouvernement va prendre tout un train de mesures qui toutes déplairont au Sud du pays, et une partie au Nord. Or, ce qui est dommage, c’est que certaines de ces mesures sont totalement indispensables pour la survie d’une nation endettée comme la notre. Mais lorsque le peuple descendra dans la rue, ce sera pour dire on ne veut pas de ces mesures là (toutes, sans discernement, aucun).
    Malgré leur rejet, ces mêmes personnes retourneront voter pour les mêmes dans quelques mois. A quand un cours de « Comment voter intelligent en Belgique »? La seule solution, ne passant pas par les extrêmes (cordon sanitairisées ???), serait que au lieu de voter tête de liste, les électeurs (nous tous, quoi) votent pour des personnes n’ayant jamais eu le moindre mandat, mais appartenant au parti dont le programme (soit personnel, soit celui du part) se rapproche le plus de leurs convictions. Evidemment, la Belgique étant une particratie, les ministres seraient encore nommés par les présidents de parti, sans tenir compte de voix de préférence, mais si la majorité se met à voter comme cela, les assemblées, elles, seraient le reflet d’une vraie volonté de changement.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :