On paie en liquide et parfois en solide

Il y a un truc que l’on doit faire au moins une fois par jour. C’est d’évacuer ce dont le corps n’a pas besoin. On pisse et on défèque tous. Objet d’un calcul pour faire dans un endroit familier ou bien dans son cul pour faire cela où bon te semble.

Perso, j’ai un système digestif qui donne l’heure. Ma devise, c’est « Crotte du matin, journée pleine d’entrain ». Après le déjeuner, c’est re-belote. Pataaaaaaaaaat. Je larque Buba à la piscine. Dis-moi ce que tu ch….., je te dirais comment tu es. Selon le célèbre la croyance où tout se passe dans le ventre. Les bonnes sensations font des crottes bien dures, fermes et longues. Les mauvais sensations te transforment la faïence en dalmatien. Un coup de stress te fait exploser en spray. Je suis très scato. J’aime parler de crotte.

Le meilleur moyen par exemple de se faire un avis définitif pour juger de tes amis, d’un café ou d’un restaurant, c’est d’aller aux « gogues ». Tout l’amour des autres se retrouve souvent dans le cadre des toilettes. Cela semble vraiment con mais c’est vrai.

Un épicurien de la crotte te dévoilera toute sa culture et mettra à ta portée de main une grande partie de lui. Le Stakhanoviste du déchet humain te déroulera le confort pratique. Antonio Pinto qui est un excellent scénographe dans le monde de l’horeca a toujours fait de ses toilettes un lieu culte. Le Belga Queen est étonnant par ses WC’s. Même constat à la Quincaillerie.

Autre constat, c’est qu’en Wallonie et sans doute pour relancer l’emploi, dans les toilettes de station d’aisance, il y a souvent une très vilaine et antipathique Dame de Cours et ses produits pour vous pomper un peu de pognon. Tout en ayant aucune garantie sur l’aspect salubre de ses lieux de déchèterie humaine.

Autre grand moment d’anthologie, c’est de pouvoir lire les nombreux graffitis gravés dans les lieux. C’est étonnant. Il y a des choses stupides mais il y a aussi des cris magnifiques. Penses-y la prochaine fois.

Evacue tes déchets. Cela reste un acte noble de purification. Ton corps rejette ce dont il n’a pas besoin. Prends donc le temps de profiter de ce moment de grâce. Observe ce qui sort de toi. Sens. Vérifie la couleur. La texture. Si tu sais tout expliquer. Tu grandis en fait.

Et pourtant quand tu mourras, tu perdras ton âme qui en pèse que 21 grammes mais tu ne pourras la voir sortir. Checke juste pour savoir si une partie de ton âme ne sort pas de toi en urée….

Je rassure tout le monde. Je vais bien !

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :