Pourquoi je n’irais pas marcher dans les rues de Bruxelles ?

Ce dimanche soir, j’ai pris le temps de revoir des débats politiques avec des politi »chiants » confrontés à de simples citoyens qui exprimaient le ras-le-bol collectif.

Quel cauchemar de voir un dinosaure de 72 ans, cet imbécile de Philippe Moureaux, balayer d’un revers de main, avec un dédain scandaleux, toutes les revendications dont certaines très fondées. De voir un Cerexhe qui n’avait que pour objectif de spolier le MR en justifiant tout en ne donnant pas une indication sur Bruxelles qu’il est censé défendre. De contempler le visage de croque-mort de Deleuze, avec la seule chemise que je lui connais, nous expliquer que les véritables enjeux sont écologiques et non économiques. De voir un vieil « anar » nous démontrer que la Belgique n’a plus aucun avenir. Gendebien défend le rattachement des francophones belges à la France. L’instituteur Reynders a défendu sa cause d’une plus grande transparence et de changer de méthode de travail. Il n’a fait que de se faire tutoyer par le PS avec le sénile Moureaux et un Cerexhe bien pâle dans ses arguments.

Quelques citoyens ont défendu leurs causes avec de belles idées. Parmi celles-ci, la marche de dimanche prochain. La récupération politique est particulière et fort déplaisante par les jeunes du PTB, parti des travailleurs de Belgique. Aurélie Decoene nous a lu un manifeste écrit visiblement collégialement sans l’ombre d’une émotion. La marche était destinée à un ras-le-bol de l’immobilisme politique. Cela devient une marche pour une Belgique unie. C’est très différent en ce qui me concerne.

Je suis devenu un séparatiste. Vivre avec des gens qui ne le veulent plus et les preuves sont quotidiennes. Il faut être réaliste et honnête. Cela ne ressemble à rien. Il faut négocier pour la séparation du pays en donnant une identité à Bruxelles. Pour le reste, tout se discute. Nous n’avons plus les moyens de notre politique sociale. Tous les spécialistes sont d’accord à ce sujet.

Quand une économie va mal, on réduit les dépenses et on augmente les recettes. Chez nous, c’est quasi le contraire. Quand on créé de l’emploi, ce sont des fonctionnaires. On pousse les investisseurs dehors par un coût salarial parmi les plus chers au monde. On perd d’énormes rentrées.

Je suis le premier à me bouger pour manifester mon énervement sur la gestion de la politique en général et cette crise en particulier. J’ai planté ma tente. Je ne me plus rasé pendant une semaine. J’ai fait circuler la vidéo de Kris Janssens. Mais défiler avec des milliers de personnes dont la très grande majorité sont des jeunes engagés politiques. Non.

Les jours sont décomptés pour que nous dépassions l’Irak dans la durée d’une crise politique. Le monde entier aura les yeux tournés vers nous et nous n’aurons que nos yeux pour pleurer.

Le fond de ce marasme politique était avant. Claude De Spiegeleer impliqué dans les nombreuses malversations a tenté de nous amadouer sur le registre émotionnel. Il se défend d’un quelconque enrichissement personnel tout en disant que ce qui se passe à Charlerwa se passe partout. Tout est dit en deux phrases. Il se tire une balle dans le pied.

Publicités

Une Réponse to “Pourquoi je n’irais pas marcher dans les rues de Bruxelles ?”

  1. bernie Says:

    à force de trop réfléchir et de trop commenter tu perds en fraicheur, une sorte de chien qui se mord la queue; aller manifester dimanche en ajoutant sa présence n’est pas un amalgame dilué au service d’une cause commune qu’on ne défendrait pas; il n’y a aucun autre mot d’ordre que le sursaut des uns et des autres de tout poil, âge et langue pour créer un effet de masse, une identification à la prise de conscience, à l’esprit critique. Ne pas agir et ne pas être présent c’est refuser de participer à l’agora. Merci quand même pour avoir démarré l’exercice, pour agiter le landerneau, pour l’enterrement de première classe de nos dinosaures…tu ferais un bon ministre, comme Slim Amamou, tu en as la sagacité, la générosité et les couilles; c’est tout ce qu’il faut pour faire un bon ministre.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :