Moi pas comprendre….

Accompagné d’une camarade convenablement équipée en neurones, nous avons été au cinoche voir un film dont tout le monde dit un bien fou. Des hommes et des dieux. Magnifique film qui a gagné une palme à Cannes.

Mis à part les frères Dardenne dont je serais incapable de tenir dans une salle plus de 60 minutes, je dois avouer que ce genre de film me fout un cafard monstre. On s’emmerde. Mis à part Michel Lonsdale que j’adore et qui y joue un rôle fantastique, le reste, j’ai du mal à ne pas mettre tout dans le même sac.

En clair, ce cinéma se veut résolument ch….. Pas de musique au générique. Une lenteur au montage résolument revendiquée et très agaçante. Des travellings effrayant d’ennui. Un scénario qui se résume en une phrase : « Des moines français refusent la protection de la police face à une bande de révolutionnaires qui égorgent tout le monde sur leur passage ».

Aucune revendication politique. On devine que c’est en Algérie mais aucun élément ne nous le confirme. On nous fait vivre dans une communauté où on frise l’homosexualité et l’ambiguité. Bon, voilà. Je suis passé à côté du film. Je n’en veux même pas à ceux qui m’ont recommandé d’aller le voir mais là où je suis atterré, c’est que ce film soit plébiscité par tout le monde.

Moi, la palme, je me l’accorde d’avoir le courage d’être resté jusqu’au bout. Je n’avais plus aussi peu vibrer au cinéma depuis fort longtemps. Il faut aller voir des films qui ne plaisent pas pour en voir d’autre qui font pleurer, réfléchir, passionner, dialoguer, … Ici, ce ne fût pas le cas. Dommage.

Force est de reconnaître que l’aversion pour le pouvoir ecclésiastique m’est tellement débectant que j’ai dû me construire un apriori négatif. Pourtant, je ne savais rien de ce film avant de pénétrer dans la salle.

La seule question que nous nous soyons posé ma camarade d’infortune cinématographique, c’est : « On est différent ou quoi ?

Publicités

Une Réponse to “Moi pas comprendre….”

  1. de Failly Nathalie Says:

    Ben quoi ? Parce que des hommes s’étreignent, ils sont qualifiés tout de go d’homos ou d’ambigus ? Aux States, cela s’appelle tout simplement des huggs… Cette interprètation n’engage heureusement que toi, cher cousin.
    J’ai bien aimé ce film. Entr’aide, courage et solidarité en étaient les maître-mots.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :