On a raté l’occasion !

La vie est parfois bien faite. Ma vieille amie Cécile a terrassé un cancer du sein. Dans son combat, elle s’est construite une amitié formidable dans l’adversité matérialisée par un DVD : « Notre Histoire ». Elles ont connu la consécration via la remise d’un Orchidée reçu du Brabant Wallon. Ce soir, ce fût la grande cérémonie dans la maison communale de Waaaaaaaaaaaf. La capitale de la région du « barbant » wallon qui fête ses 15 ans cette année. Elle fait plus je trouve mais bon. Une date, c’est une date.

Quelle épopée que cette « swarée ». 9 nominés et donc neuf gagnants. Aucun suspens. T’es nominé. Tu gagnes. A la présentation, Sara de Paduwa. Inconnue au bataillon mais une paire de guiboles à se damner. Plus besoin de gouttes pour les yeux, ils sont nickels pour l’année qui suit. On s’endort entre deux syllabes mais elle est sympa.

Chaque gagnant est mis sur orbite par une oraison quasi funéraire d’un élu politique. Déjà que je ne savais pas qu’il y avait une Collège Provincial et un Conseil Provincial. On commence par les deux présidents qui nous font un concours d’éloquence. Joachim Mununga gagne le prix de l’espoir. A 22 ans. Il est déjà capitaine de Malines. Un club de foot de D1. Une forme de consécration mais la province l’avait loupé pendant des années. Fallait réparer cela. Un de passé. Plus que huit.

Ensuite un maquettiste de 56 ans. Artiste émérite mis sur orbite par Pierre Boucher. Il a déjà parlé une fois. Il recommence. Il nous fait un beau texte sur l’illustrissime Géry Waeles qui a un charisme en négatif couvert par sa banque. Plus que sept.

Arrive le Professeur Lengelé, il a 47 ans. On lui en donne 65 ans. Il refait des faces tout en peignant d’autres. Pas comique-comique le mec mais bon le discours du député provincial ne dure pas longtemps. Pas le temps de bailler. Plus que six.

C’est au tour des deux nanas pour lesquelles je me suis déplacé. Annick Noêl, greffière provinciale. Très joli visage nous fait, pour une fois, un discours rempli de « seins » cérités. Elle ne triche pas. Normal, quand tu es greffière, tu ne fais pas de politique. Des greffes. Ma copine pour laquelle je suis venue a reçu son prix. Peut pas me casser mais j’aimerais bien. Ils reçoivent tous un prix à vomir. Si tu le donnes pour la tombola de l’école de tes enfants, tu prends un ticket pour la deuxième sess’ garanti.

Petit discours ensuite d’une triathlète au « pip neuze » rougeot toute mignonne. Adorable qui nous dit que son seul défaut s’est de pioncer avec ses chaussettes. Voilà un vrai espoir de notre sport provincial.

J’aime le bio. Je connais son magasin situé à côté du Happy’s : Bio Ke. Très chouette. Comme elle a un charisme fou, on se met à croire au discours de Françoise-Florence Michel jusqu’au moment où tu la croises au buffet d’après avec une assiette composée sur le premier mètre carré d’une tonne de charcuterie. Ton rêve s’effondre. Tu regardes le programme et tu te dis : « Allez… Plus que 3. Yes. Yes. Yes. »

Comme dans tout cirque, un duo de clown ne fonctionne qu’à deux. Dans le rôle du Pierrot sérieux, « El Manolo, député provincial ». Quand il se lance, on se dit. Il n’a qu’une feuille. Et bien non. Ce type les multiplie. Il nous a fait un discours de 22 minutes sur un artiste éclectique dont la première phrase fût : « J’ai un drôle d’accent car je ne suis pas du Brabant Wallon ». Gasp. Un vitrail pour rien.

Les deux derniers, ce fût une ode à deux élus communaux. On a assisté à une forme de masturbation égocentrique et égoïste où les premiers rangs ont reçu en plein foutre un « lachage » de purée d’assez mauvais goût.

Pour sortir de cette salle, nous mettons 20 bonnes minutes. Si quelqu’un avait eu du feu, j’y aurais mis la foudre et nous aurions vu disparaître en fumée un président du Conseil Provincial, un président du Collège Provincial, quatre députés provincial et une greffière provinciale. On a raté l’occase…

Bref, les filles soit Cécile et Sophie, vous êtes formidables. Je suis monstrueusement fier de vous. De ce que vous êtes. Pour une fois, je suis d’accord avec une greffière. Vous êtes de très belles personnes….. Pour tout savoir, va balader ta souris sur : http://cecileetsophie.be/notre-histoire/

Publicités

3 Réponses to “On a raté l’occasion !”

  1. Cécile Says:

    Aïe-aïe… ;-)) Merci d’être venu mon chauchau…

    Tu sais quoi ? Soph et moi… on est d’office invitées l’année prochaine.
    Allez, tu peux m’accompagner…
    Si-si… j’insiste !

  2. Jackseller Says:

    Chouette la reconnaissance et elle est très largement méritée, mais tous ces gens influents – j’ignore si la gouverneur »e » de la Province y était – n’auraient-ils pas mieux fait pour une fois d’être efficaces en intervenant auprès de la SABAM….afin de donner une coup de pouce pour élucider le problème des droits?
    La réppnse est dans la question, leur utilité aussi…

  3. Véro Says:

    Wooooah Chauchau, je viens de bien me marrer en lisant ton petit compte rendu de la soirée aux vitraux! J’espère qu’elles l’ont mis à une place de choix…
    On devrait les obliger nous on a bien été obligés d’écouter les discours!!! Mais c’est vrai qu’on est super fiers d’elles!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :