Une blème… Un vrai

De nature optimiste, je suis donc avec un grand intérêt et le sourire au coin des lèvres le cruel monde qui nous entoure. Au début de la crise financière, les meilleurs spécialistes du monde nous ont prévu tout et son contraire. D’une crise financière concernant les banques qui n’osaient plus se prêter de l’argent entre elles par manque de confiance, on est arrivé à une crise économique. Plus personne ne vend ou vend beaucoup plus mal qu’avant.

La Belle Gique, jadis adulée pour son accueil économique et son petit personnel surqualifié, a perdu de sa superbe. Deloitte fait une enquête régulière pour tester la confiance de nos dirigeants d’entreprise. Il y a deux ans, 15 % des dirigeants des grandes industries internationales, déclaraient envisager de quitter la Belle Gique. On a explosé le chiffre à 39 % soit quasiment triplé. Quasi un industriel sur deux déclare ne pas vouloir rester chez « nozautes ». Aie ! Aie ! Aie !

Bruxelles compte dans ses rangs 10 % d’expatriés donc des gens travaillant à la Communauté Européenne ou autour, à l’Otan, dans les ambassades, dans les sièges sociaux de groupes internationaux, … Tous ceux-là ne connaissent pas la crise. Ils font vivre l’économie de l’horeca et du logement privé.

Tu connais toi un mec qui fait partie des 100.000 expats ? Moi pas beaucoup et on prétend après que la Belle Gique est un pays ouvert. Moi, je ne trouve pas vraiment.

Je montre l’exemple. Donc j’adopte une flamande à forte poitrine, une eurocrate fortuné et une membre d’une ambassade comme les Seychelles par exemple. Elle n’est pas belle la vie ?

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :